Ouvrir un food truck : le guide complet

               Dans le domaine de la gastronomie, est-ce que le food truck commence à prendre une place prépondérante ? C’est vrai que cette idée, ce commerce ne datent pas d’hier, mais aujourd’hui elle connait un renouveau certain.

               Est-ce que vous savez que l’ancêtre de ses food truck était des cantines roulantes de l’armée ? De ce temps, ils étaient utilisés pour ravitailler les soldats durant la Sécession aux États-Unis.

               Mais actuellement c’est une tout autre histoire. Le food truck se veut plus sain et plus gastronomique. Je vous propose donc de vous tourner vers les étapes importantes si vous avez envie d’ouvrir votre propre food truck.

Définir votre concept

food truck

Ouvrir son propre food-truck

               Le concept du food truck connait un véritable développement au moment où l’on parle. Si au départ il était dédié uniquement aux régions parisiennes, le phénomène s’étend actuellement dans de plus grandes villes de province. Pour le moment, la concurrence n’est pas encore très rude. Mais je vous promets que cela ne va pas tarder.

               Que vous souhaitiez ouvrir un food truck, ou un restaurant, l’objectif est la même : créer une expérience originale. La clientèle n’adhère pas facilement à n’importe quel concept, elle est très sélective. Mais pour mettre toute la chance de votre côté, vous devez les proposer un concept original et des produits de la plus haute qualité.

               Comme vous n’êtes pas le seul à avoir l’idée de ce projet, vous devez obligatoirement être le premier à avoir trouvé ce concept ou être le meilleur parmi tous les autres food truckers.

               Prenez tout votre temps pour peaufiner le concept qui sera le vôtre. Vous pouvez faire des recherches sur internet pour trouver l’inspiration qui vous manque. Vous pouvez aussi suivre ces quelques concepts originaux que j’ai trouvé : le food truck thaï qui offre une cuisine thaï, le food truck de sandwich ou encore le food truck se spécialisant dans le fromage.

L’étude de marché 

               Si vous demandez à un créateur d’entremise, il vous dira aussi que cette étape est très importante. Avant d’ouvrir votre food truck (ou n’importe quelle entreprise d’ailleurs), vous ne devez jamais faire l’impasse sur l’étude de marché.

               C’est grâce à elle que vous pouvez vérifier la viabilité de votre projet. C’est aussi ce document qui vous évitera de faire des erreurs durant votre parcours d’entrepreneurs. Généralement l’étude de marché se porte sur quelques points :

               L’environnement, ou le choix de l’emplacement en fonction des clients cibles, des réglementations à respecter ainsi que la logistique. La concurrence, pour connaitre la part de marché ainsi que les concurrents potentiels dans votre zone. Et enfin l’analyse SWOT (force, faiblesse, opportunités et menaces).

               Encore une fois, vous ne devez pas être pressé. Vous devez accorder beaucoup de temps sur ces points. C’est eux qui vous serviront de base pour la suite de votre projet. Et si vous prévoyez de faire un prêt à la banque, la qualité de votre étude de marché sera un point très important.

Suivre les formations nécessaires

               Étant considéré comme un restaurant traditionnel, le food truck est aussi soumis à plusieurs réglementations. Il ne s’agit pas tout simplement de conduire un camion est de vendre de la nourriture de bonne qualité, vous devez avant tout suivre deux formations obligatoires.

               La première est la formation à l’hygiène alimentaire. Obligatoire depuis le 1er octobre 2012, cette formation vous permettra de connaitre tous les principes de bases sur l’hygiène en restauration. Généralement, elle dure environ 14 heures.

               La deuxième est la formation de permis d’exploitation. Obligatoire, elle vous permet d’obtenir le permis d’exploitation. Grâce à elle, vous pourrez aussi ouvrir un débit de boisson. Mais attention, vous devez prévoir de la passer 2 semaines avant l’ouverture au minimum.

               Même si ce ne sont que les deux seules formations obligatoires, je vous conseille de suivre aussi d’autres formations dans d’autres domaines. Allez à la chambre de commerce et voyez toutes les matières gratuites qu’elle propose. Récemment, j’ai su qu’il y avait une formation sur la manière d’utiliser les réseaux sociaux et les techniques pour fixer le prix des menus.

               Et si vous n’avez aucune connaissance sur la restauration, vous pouvez toujours suivre des cours dans des écoles spécialisées ou auprès de coachs privés qui peuvent vous recevoir en plusieurs weekends.

Régler les obligations administratives

               En plus de la déclaration d’activité auprès des chambres de votre ville, vous devez aussi respecter 2 grandes obligations propres à votre secteur d’activité. En effet, cela est nécessaire si vous avez envie que votre commerce soit en règle par rapport à la loi en vigueur.

               Vous devez posséder une carte d’ambulante, qui vous sera donné par la chambre à laquelle vous serez lié. Il est également important d’avoir une autorisation d’emplacement. Pour cela, vous pouvez demander des informations au maire ou à la préfecture.

               Mais je vous préviens que la dernière pourrait être difficile à obtenir. Vous pensez qu’ouvrir un food truck est très simple ? Vous avez tort. En plus des logistiques, vous devez aussi avoir des autorisations que l’on ne vous demandera jamais pour un restaurant traditionnel.

Acheter votre camion

               Lorsque vous aurez fini de dépasser toutes les barrières administratives dressées sur votre chemin, trouver le concept révolutionnaire qui fera de votre food truck un incontournable et une place où vous pouvez vendre vos menus en toute sérénité, vous pouvez attaquer la prochaine étape : l’achat du camion.

               Attention toutefois, car la recherche ne sera pas une mince affaire. Pour preuve, certains food truckers mettent des mois avant de trouver la voiture qui correspond vraiment à leurs projets. Vous devez donc prendre votre temps pour le choix, car cette étape est sûrement la plus importante de toutes. Après tout, sans camion vous ne pouvez pas dire que vous avez ouvert un food truck.

               Vous pouvez choisir un camion neuf ou d’occasion. Tout dépend de votre activité, vos besoins et vos possibilités. Pour ne pas vous perdre, je vous conseille vraiment de regarder le type de camion des food truckers de votre région.

Ouvrez votre food truck

               Ça y est, vous êtes enfin arrivé à ce moment tant attendu. Vous avez en poche toutes les autorisations nécessaires, votre camion et prêt à l’emploi, vos cuisines n’attendent plus que les clients et vous commencez déjà à avoir des papillons dans le ventre dès que vous y penser.

               Maintenant, il est nécessaire de trouver les meilleurs moyens pour que l’ouverture soit un succès vous. Cette étape ne doit pas être prise à la légère, car c’est grâce à elle que vous pouvez faire de l’effet auprès de votre public.

               Passez dans tous les médias locaux (que ce soit la presse écrite, radio ou télé), offrez des lots à vos premiers clients et à ceux qui partagent l’évènement sur les réseaux sociaux, annoncez votre ouverture en distribuant des flyers et faites le tour des entreprises pour offrir un tarif d’ouverture.

One Response
  1. Didier

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *