Peindre soi-même : les 10 pièges à éviter

Qu’y a-t-il de mieux que de faire vous-même les petits travaux de votre maison pour ne pas avoir à dépenser des fortunes ? Si vous songez à vous lancer dans la peinture de votre domicile, vous allez avoir besoin de suivre mes conseils afin de ne pas faire des erreurs qui pourront vous coûter cher. Alors, par où devez-vous commencer avant de songer à vous armer d’un pinceau ?

La règle de base ici est de faire attention à ne pas se précipiter. Si vous tentez de peindre trop rapidement, vous risquez de vous retrouver avec des murs mal peints et un désastre dans tout le reste de votre maison. Prenez plutôt le temps de vous préparer comme je vous le suggère.

La protection de votre chantier

Un pot de peinture que vous poserez sur les surfaces qui soient à peu près planes risque bien de se renverser sur votre précieux parquet. Au pire, vous aurez même à changer toute votre moquette ou de faire remplacer un meuble qui a dû faire face aux éclaboussures. Je ne vous cache pas que c’est une corvée en plus d’essayer de nettoyer.

Avant de sortir l’artillerie lourde, je vous demande de mettre une protection sur votre chantier. Ça vous évitera d’en mettre partout ou de vous faire passer pour un grumeau de peinture qui aurait pris vie. Et c’est toujours ça de gagner !

La bonne quantité de peinture

Vous aurez aussi à déterminer si vous avez assez de peinture pour finir intégralement votre chantier. Je dis toujours qu’il vaut mieux en avoir trop que de galérer au beau milieu du chantier parce qu’il vous manquera 2 petits litres de peinture. Franchement, qui aimerait devoir repasser en magasin en quatrième vitesse ?

Pour les peintures monocouches, il vaut mieux prévoir de poser deux couches pour que le résultat soit net. Pas question de faire des économies au début si ça finit par vous faire perdre du temps après.

One Response
  1. Laurent54

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *