Phytothérapie : les 3 plantes à multiples vertus

La médecine naturelle attire de plus en plus de personnes. La phytothérapie est donc au centre de toutes les discussions. Étymologiquement, ce terme signifie : « soigner par les plantes ». Comme cette phrase l’indique, ici, les plantes font donc office de médicaments. De nos jours, cette médecine se présente sous toutes les formes : en tisane, en gélule, en huile, en jus et dernièrement en pataches.

               À chaque problème de santé, une forme, une posologie et une plante particulière. Dans tous les cas, il est toujours préférable de demander l’avis d’un médecin ou d’in pharmacien.  Et pour vous guider à une solution, voici une liste de plantes à plusieurs vertus.

sante-homeo-sante

Les bienfaits incroyables du safran

               Le safran est une épice que j’affectionne particulièrement grâce à la couleur et au parfum qu’il apporte à toutes nos recettes. Mais à part cela, le safran possède aussi des propriétés médicinales. D’ailleurs, le pistil du safran (ou Crocus sativus) était considéré comme une plante médicinale, depuis longtemps.

               Il est préférable de le récolter le matin, juste après la floraison à l’aube, car leurs fleurs se fanent très rapidement. C’est pour cela que son prix est assez élevé, par rapport aux autres épices.

               Sachez tout de même doser cette épice, car à forte dose, il peut être très dangereux pour la santé. À 200 mg, il peut être utilisé sans risque. Toutefois, lorsqu’on voit son prix, je pense que personne ne va s’aventurer à le prendre à forte dose.

               Auparavant, le safran agissait comme un antidépresseur, antispasmodique, expectorant, analgésique, cardioprotecteurs.

               Au fil du temps, les scientifiques ont également trouvé d’autres propriétés extraordinaires. Aujourd’hui, il est utilisé comme anti tumoral, anticonvulsivant, neuroprotecteur, antidépresseur, hepatroprotecteur, anti-inflammatoire. Comme il est aussi un antidiabétique, le safran aide énormément dans la régulation du taux de glycémie. Il a aussi été prouvé que cette épice agit sur la mémorisation et la performance intellectuelle.

               À part cela, il a été démontré que le safran a aussi des effets anticancéreux. Il agit sur la leucémie, le sarcome, le carcinome, selon une étude faite sur des animaux. Grâce à toutes ces vertus, il pourra agir efficacement sur plusieurs cancers. Mais comme il n’est pas brevetable, les laboratoires pharmaceutiques ont l’air de ne pas s’y intéresser.

               Le safran est aussi un excellent complément alimentaire pour vos régimes. N’hésitez donc plus à adopter cette épice aux multiples vertus, comme la plupart des adeptes de phytothérapie.

Le miel, ce nectar aux multiples vertus

               Lorsque nous parlons de plantes à vertu thérapeutique, nous ne pouvons pas oublier le miel. Ce nectar est non seulement riche en acides aminés, mais également en nutriments essentiels. La consommation de miel au quotidien est donc très bénéfique pour la santé. De plus, le miel de manuka est considéré comme étant un vrai tueur à bactéries.

               L’étude scientifique du professeur Thomas Henle du centre hospitalier Universitaire de Dresde en Allemagne a relevé que le miel de manuka possède une concentration élevée de Méthyl-glyoxal. Pour information, cette substance également connue sous le nom de MGO a des propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires. Cela prouve donc une fois de plus, cette propriété antibactérienne que l’on confère déjà au miel.

               Selon le professeur Thomas Henle, un MGO niveau 100 peut éradiquer totalement l’infection due par un Staphylococcus aureus. En consommant régulièrement du miel de manuka, vous pouvez donc optimiser le traitement contre les bactéries très puissantes, si les antibiotiques ne sont plus suffisants. Ce processus antibactérien se marie aussi efficacement avec les propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes. En effet, le miel de manuka optimise la circulation sanguine. Un processus qui permet d’accélérer la formation de nouveau tissu cicatriciel.

               Ces études ont permis de standardiser les miels de qualité MGO. Vous pourrez aussi trouver des miels étiquetés à la norme MGO 30. Cet indice permet de reconnaitre la qualité nutritionnelle adaptée à votre bonne nutrition quotidienne. Et pour cause, les miels MGO 100 sont adaptés en cas de brûlures ou coupures. Les miels MGO 205 sont appropriés pour les plaies et escarres. Les miels MGO 550, quant à eux, sont strictement destinés à des utilisations plus radicales, comme en application externe sur une brûlure ou une plaie.

sante-homeo

Le curcuma, en tant qu’antioxydant et protection cardio-vasculaire

               Qui ne connait pas les effets antioxydants du curcuma ? Une activité qui est comparable à celle des antioxydants de renom comme la vitamine A ou encore la vitamine E.

               Avec cette propriété et sa coloration jaune, le curcuma se trouve aujourd’hui parmi les composants principaux de plusieurs produits alimentaires : beurre, margarine, fromage… etc.

               Le curcuma est également considéré comme un véritable protecteur cardio-vasculaire. En effet, cette épice présente plusieurs effets contre les problèmes de coeur et des vaisseaux sanguins : hypocholestérolémiant et antiagrégation plaquettaire.

               Plus récemment, une étude a aussi prouvé les effets positifs du curcuma sur la prévention du diabète. Cette étude se portait en effet sur l’observation d’un groupe traité à la curcumine et un autre groupe traité au placébo. Le résultat fut très étonnant, car 16,4 % du deuxième groupe ont développé un diabète de type 2. Contre 0 % chez les patients traités à la curcumine. Parallèlement à cela, on notera aussi la diminution de la résistance à l’insuline et la glycémie, ainsi que l’amélioration de la production d’hormone.

               Ayant des propriétés bactéricides, antifongiques, antiparasitaires et anti-inflammatoires, le curcuma peut aussi s’utiliser sur de nombreuses infections et mycoses de la peau. Ainsi que les infections intestinales de toute sorte.

               Si vous voulez ajouter une touche de délice à votre plat, n’hésitez donc pas de mélanger l’utile à l’agréable. Pour en tirer un profit encore plus optimal, vous pouvez ajouter 1/2 cuillère à café de curcuma dans tous vos petits plats : salades, pâtes, vinaigrettes, soupes, ce ne sont pas les recettes qui manques. Si c’est pour une utilisation quotidienne, vous pouvez très bien le diluer dans une cuillère à café d’huile d’olive et une petite (ou grosse, selon vos envies) pincée de poivre.

One Response
  1. Agnès

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *