Zoom sur les atouts et faiblesses des produits bio

Il y a quelques années à peine, les cosmétiques bio étaient uniquement dédiés aux personnes qui prônent la protection de l’environnement et les fidèles clients de magasins de produits naturels. Mais aujourd’hui, le bio est présent un peu partout : durant les ventes à domiciles, sur internet, dans les pharmacies et dans les parfumeries.

On voit alors des dentifrices bio, des fonds de teint bio, des après-rasages bio, des huiles de massages bios, des lignes pour bébés et pour les femmes enceintes. C’est donc tout fait normal que son public cible s’est élargi. En plus, les produits sont maintenant plus glamour et même plus luxueux pour certains.

Les atouts des produits bio

               Sans produits chimiques, ni pesticides, ni fertilisants chimiques, ni plomb…, les produits de soins bio sont moins toxiques pour notre organisme. Selon les recherches, on recense en effet près de dix-sept insecticides dans une pomme non biologique. Or, les pesticides peuvent être absorbés par la peau, conservés dans la voie et provoquer de grands changements au niveau des hormones.

mask-1231843_1280

               L’accumulation de nitrates ou de métaux diminue entre autres la concentration de vitamine C dans le métabolisme et peut endommager les protéines ainsi que les cellules. C’est de là que provient alors le ralentissement du métabolisme cellulaire.

               Les produits de beauté bio ont aussi plus d’affinités avec les composants principaux de l’épiderme de l’homme. Ils offrent donc plus d’assimilation, étant donné les liens biologiques qui existent entre l’épiderme et les plantes. Et cela n’est pas une simple affirmation, car c’est prouvé dès les premières applications.

               Le corps a des capacités à reconnaître les ingrédients naturels. Il l’accepte donc immédiatement, sans contraintes. Je dirai que le principe des produits bio est assez similaire à celui de l’homéopathie. Si vous avez une grippe et que vous vous tournez vers l’homéopathie au lieu des antibiotiques, votre maladie mettra peut-être plus de temps à guérir, mais le système immunitaire sera plus fort.

               Ces produits sont également moins agressifs, surtout les produits pour le nettoyage de la peau. Car ils sont fabriqués avec des tensioactifs doux, qui viennent d’huiles végétales, de sucres issus d’olives ou de maïs. C’est donc pour cela que ces derniers moussent moins que les produits de toilette classiques, qui sont faits à base de dérivés pétrochimiques.

               Mais bien sûr, les produits n’ont pas besoin de mousser pour être efficaces. La mousse, c’est de la chimie pure et dure : elle n’a pas d’action nettoyante, mais des actions décapantes. Le sodium laureth sulfate, le plus célèbre des tensioactifs moussants, est présent dans la plupart des shampoings et des gels douche. Cette substance, pas très onéreuse, est irritante pour votre peau, car c’est un détergent.

               Les ingrédients bio cachent également plusieurs nutriments utiles pour votre peau. Ne citons que les vitamines, les antioxydants, les oligoéléments, les acides aminés ainsi que les acides gras qui définissent la qualité des protéines, des lipides dans notre organisme tout en soutenant les fonctions vitales de la peau : hydrater et protéger. Se développant sans pesticides, les ingrédients bio ont leurs propres défenses et adaptations, leur énergie naturelle est donc plus grande.

               Les produits bio n’apportent à la peau que l’essentiel, c’est-à-dire ce dont elle a besoin uniquement. Vous ne retrouverez donc que des substances dont elle peut tirer profit et qu’elle pourra métaboliser. Ce qui n’est pas le cas pour certaines substances chimiques que la peau aura du mal à éliminer et qui peuvent rester dans les tissus.

Les faiblesses des produits bio

               Avec les produits bio, il faut être vraiment très patient. Il n’y aura pas d’effet « extraordinaire », car sur le long terme, cela peut fatiguer et même abimer la peau. Ce sont donc des soins au long cours. Mais n’ayez crainte, car ces derniers augmentent la capacité de votre peau à s’auto protéger durant 3 semaines d’applications.

               Tout-terrain, les produits bio sont fabriqués pour combler les besoins universels, c’est-à-dire qu’ils entretiennent tout type de peau.  Ils offrent la prise en charge globale de toutes les fonctions cutanées essentielles, ce qui est les mêmes pour tout le monde. C’est pour cela qu’il n’y a ni type de peau ni soins spécifiques dans le bio. Les produits bios s’adressent aux gens qui n’ont donc pas de problèmes spécifiques. Ils n’auront pas d’effet sur les problèmes pointus comme le renouvellement de l’élastine par exemple.

               Ils se basent également sur les traitements préventifs au lieu des traitements correcteurs. Par conséquent, les effets anti-âges ne sont pas encore performants. Si vous avez une peau très grasse, ils ne peuvent pas vous offrir un confort maximal. Il faut donc les laisser un peu de temps pour se développer vers cette voie. Il faut comprendre, le cosmétique traditionnel a eu beaucoup de temps pour trouver les failles et les corriger.

               Sauf s’ils sont conditionnés dans des récipients sous vide, les produits doivent être utilisés dès que vous les aurez ouverts (généralement, le délai d’utilisation est de trois mois après l’ouverture). Vous devez donc prêter une attention particulière à la période après ouverture qui est située sur l’emballage. Ce chiffre est généralement suivi de la lettre M inscrit sur un petit pot ouvert. 12 M signifie donc que le produit conserve toutes ses vertus douze mois après son ouverture.

               Ces produits proviennent généralement d’huiles essentielles. Or , la plupart des femmes n’aiment pas cette odeur tenace et forte. Mais avec l’évolution des procédés de fabrication, comme la mise en place des isolats, les fabricants commencent à obtenir des fragrances convenables.

essential-oils-1539457_1280

               Les cosmétiques bio peuvent aussi être mal tolérés s’ils contiennent des huiles essentielles catégorisées comme étant de potentiels allergisants. Spécialement celles d’agrumes et de cyprès. Mais je vous rassure, le pourcentage moyen d’huiles essentielles employées pour les soins visage bio est très faible.

               Les tests d’efficacités sur les produits bios ne sont pas aussi assez performants. Souvent, faute de moyen, car les études cliniques reviennent très chères. Et les tests de sécurités sont très (trop) légers pour quelques produits, spécialement ceux qui contiennent des huiles essentielles.

               D’un côté, nous avons donc les produits classiques qui font appel à la synthèse et d’un autre côté nous avons les produits bio labellisés. Mais nous n’allons pas les opposer, car ils répondent à des attentes totalement différentes. Tout n’est pas bon dans les produits végétaux, mais tout n’est pas mauvais dans les produits chimiques. Le choix vous revient donc.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *